ARTISANAT


Marie-Galante. Grand-Bourg. La Maison de l’indigo

La Maison de l’indigo développe un projet de remise en valeur des plantes colorantes aux Antilles:

  • Conservation des espèces végétales colorantes de la Guadeloupe et des petites Antilles.
  • Apprentissage des techniques naturelles de teinture végétale.
  • Fabrication et vente d’accessoires de mode teints avec notre végétation.
  • histoire de la culture et du commerce de l’indigo en Guadeloupe.
  • Redécouverte des anciennes indigoteries.
  • Fabrication et application de peinture décorative naturelle.

 


L’artisanat aux Saintes

L’artisanat est encore très présent aux îles des Saintes, qui produisent encore des objets typiques:

le chapeau traditionnel, le salako, fabriqué en fibre végétales de bambou, au bout pointu et probablement originaire d’Indochine, recouvert de tissu banc pour le dessus et bleu pour le dessous pour sa couleur traditionnelle, mais également habillé de tissu madras; sa fabrication est réalisée par les artisans de Terre-de-Bas.

La saintoise, une embarcation de pêche qui s’est répondue dans toutes les petites Antilles pour sa facilité et sa manoeuvrabilité. elle est l’oeuvre des anciens charpentiers de marine de l’île qui l’ont même modernisée en le motorisant. sa forme traditionnelle est à la voile et en bois et est utilisée lors de régates dans la baie. La Guadeloupe a repris cette tradition saintoise, et a redonné vis au nautisme local en créant une régate annuelle qui a lieu au mois de juillet, le TGVT ( Tour de la Guadeloupe à la Voile Traditionnelle ). La saintoise est réalisée dans des chantiers qui reçoivent des commande des iles de la Caraïbe (Chantier Alain FOY, Chantier PINEAU, etc …).

La Broderie, la couture, le crochet, et le tissage: Venus des traditions ancestrales bretonnes et normandes, les dames de l’ile s’adonnent volontiers à la confection des vanneries en feuilles de lataniers et à la couture. de même qu’ombrelle, chaussons, layettes, rideaux, napperons, mantilles, literies et taies brodées ou en crochets voient le jour de l’extraordinaire doigté des saintoises. Leurs confections sont parfois exposées dans les mairies pour les concours locaux et vendues devant les portes de leurs domiciles. Les hommes confectionnent eux , filets, folles (type de filet de maille larges), nasses, pour la pêche et tissent les fibres de bambous pour les fonds de chaise et berceuses.

47 Mobiliers, modélismes et jouets de bois: les meubles de maisons lits, dressoirs consoles, berceuses et  les maquettes de bateaux sont crées par la main de charpentiers forts habiles. Pantins, voitures (kabwa en créole) et toupies traditionnelles en bois sont fabriquées sur l’île, et sont encore très appréciées des enfants saintois.

l’habitat: Les Saintes sont réputées pour le charme et la propreté de leur maisons. Elle sont d’un savoir-faire traditionnel créole. tout est minutieusement détaillé, les balustrades, les porte à battant, les persiennes, les motifs et les frises ornementales couvrant les gouttières le long de la toiture. le bois est encore le matériaux principal.